Le papillon Morpho

 

Les très belles ailes bleues du papillon Morpho sont incolores ! En effet, ses ailes sont recouvertes  d’innombrables et minuscules écailles transparentes en chitine (substance organique azotée souple et résistante).

Mais grâce à leur structure superficielle, elles réfléchissent et réfractent* la lumière, la décomposant et créant des couleurs par interférence. C'est le phénomène de diffraction* qui est propre aux ondes électromagnétiques.

Les couleurs que nous voyons sont donc dues aux jeux de lumière dans les structures de ces écailles, plutôt qu’à la présence de pigments.

Ces couleurs, dites physiques (ou structurelles), apparaissent parce que les écailles présentent des structures parfaitement régulières dans lesquelles les distances sont du même ordre de grandeur que la longueur d'onde de la lumière (par exemple la longueur d'onde du bleu est de 446 à 500 nm).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme ce sont des couleurs physiques, dans l'air, dont l'indice optique est égal à 1, ces papillons apparaissent bleus mais dans l'eau, dont l'indice optique est égal à 1,4 ils apparaissent verts.

De plus, elles sont pérennes contrairement aux couleurs dues à des pigments qui peuvent s'altérer au cours du temps. Elles ont aussi la caractéristique d’être iridescentes, c'est-à-dire qu'elles changent selon l’angle d'incidence de la lumière.

Les japonais se sont inspirés de ces papillons pour produire des fibres sans colorant ni pigment. La couleur est créée à partir des variations d’épaisseur et de structure des fibres, pas besoin d’utiliser de teinture.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site