Le myrothamnus flabellifolia

Des vaccins qui n'auraient pas besoin d'être maintenus au réfrigérateur, pourraient être mis au point sur le modèle de cette plante africaine surnommée "plante à résurrection" qui tolère des cycles répétés de déshydratation et de réhydratation. Ces tissus peuvent être séchés jusqu’à devenir craquants, puis revitalisés à la moindre pluie sans dommage cellulaire grâce à la protection que donne une substance sucrée produite par les cellules lors du processus de dessiccation.

Parmi les autres perspectives ouvertes par cette plante : la préservation de la nourriture, et le stockage de tissus animaux et humains qui nécessitent actuellement des températures très basses, obtenues grâce à l’azote liquide.

 

 

A gauche, 

Myrothamnus flabellifolia hydraté.

A droite,

Myrothamnus flabellifolia en état d'anhydrobiose*.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×