Quelques rappels sur les nanotechnologies

Le préfixe nano vient du grec "nanos" (nain). Nano est utilisé comme abréviation pour un milliardième. Un nanomètre (nm) correspond à un milliardième de mètre. 1 nm peut contenir trois à six atomes (selon leur taille). En terme de taille, une molécule de 1 nm est à une orange ce qu'une orange est à la Terre.

A de telles dimensions, la matière acquiert des propriétés inattendues et souvent totalement différentes de celles des mêmes matériaux à l’échelle micro ou macroscopique, notamment en terme de résistance mécanique, de réactivité chimique, de conductivité électrique ou de fluorescence*. Pour comprendre et exploiter ces propriétés, il faut faire appel aux lois de la physique quantique*, qui prédit des phénomènes parfois inhabituels, comme l'effet tunnel*.

Les nanotechnologies conduisent donc à l’élaboration de matériaux dont les propriétés fondamentales (chimiques, physiques, thermiques, optiques, biologiques, mécaniques, magnétiques, etc.) peuvent être modifiées : il convient de les considérer comme de nouvelles substances chimiques.

Par exemple, l’or est totalement inactif à l’échelle micrométrique* alors qu’il devient un excellent catalyseur lorsqu’il prend des dimensions nanométriques.

Toutes les grandes familles de matériaux sont concernées.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×